COMMUNIQUE DE PRESSE

lundi 18 février 2019

Par trois requêtes enregistrées au greffe du Tribunal administratif de Toulouse le 23 juin 2016, le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et l’association des Avocats des Jeunes de Toulouse AJT) ont sollicité l’annulation d’une délibération du Conseil départemental de la Haute-Garonne en date du 12 avril 2016 et de deux arrêtés en date du 26 avril 2016 de son président qui ont profondément remis en cause les conditions de prises en charge des femmes isolées enceintes et/ou accompagnées d’enfant de moins de trois ans, des mineur.e.s non accompagné.e.s et des jeunes majeur.e.s étranger.e.s.

A la suite de cette délibération et de ces arrêtés, des jeunes mineur.e.s étranger.e.s et des femmes isolées ont été laissés à la rue alors même qu’ils/elles auraient dû être pris en charge par les services de l’aide sociale à l’enfance.

Face à l’inaction des services de l’aide sociale à l’enfance, des militant.e.s ont organisé la solidarité et les jeunes confrontés aux services de l’aide sociale à l’enfance et aux services préfectoraux se sont organisés au sein du collectif AutonoMIE.

Le Tribunal administratif examinera le bien-fondé des trois requêtes dirigées contre le Conseil départemental lors de l’audience du mardi 19 février 2019 à 10 heures 30.

Une conférence de presse aura lieu le mardi 19 février 2019 à 14 heures 30 sur le parvis du Conseil départemental.


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345